Faisant suite aux deux premières journées des concertations nationales sur les systèmes alimentaires en République Démocratique du Congo (lien vers l’article passé) où des questions fondamentales portant sur la production et la transformation des produits agroalimentaires congolais ont été abordées, les experts des structures impliqués dans la transformation des produits agro-alimentaires sur le territoire congolais se sont réunis ce vendredi 25 Juin 2021, sous la coordination de Mme Julie K. Tshilombo, Coordonnatrice adjointe à la Coordination des Ressources Extérieures et du Suivi des Projets (CRESP/Présidence RDC), afin de passer au peigne fin les défis de la distribution des produits agroalimentaires congolais pour un accès sain et facile au marché intérieur et une ouverture pour l’exportation.

Madame Julie K. TSHILOMBO, Coordonnatrice Adjointe du CRESP/Présidence dirigeant les travaux des Concertations , Kinshasa 25 juin 2021, Crédits photo : DANTIC Agri

Pour rappel, par circuit de distribution des produits agroalimentaires, désigne l’ensemble des intervenants qui prennent en charge les activités de distribution, c’est-à-dire les activités qui font passer un produit de son état de production à son état de consommation. Le circuit de distribution est caractérisé par sa longueur, ou nombre d’intermédiaires, avec les aspect liés au transport, à l’emballage, à la conservation, entreposage, et stockage, et au Marketing.?
Après discussions pointues sur l’état des lieux du circuit de distribution des produits agro-alimentaires transformés en RDC, les experts du secteur ont identifié les piliers sur lesquels se focaliser afin d’en dégager pour chacun :
• Les acteurs impliqués ainsi que leurs rôles,
• Les contraintes que ces acteurs rencontrent dans l’exécution de leurs activités,
• Les causes de ces contraintes et les pistes de solution.

Le délégué du Programme Alimentaire Mondial, exposant sur les activités du PAM sur la distribution alimentaire en RDC, Kinshasa 25 juin 2021, Crédits photo : DANTIC Agri

A l’issue de ces analyses, un focus a été fait sur les opportunités qu’offrent le circuit actuel de distribution des produits agro-alimentaires, les conditions de faisabilité de mise en place des circuits plus performants ainsi que la définition d’une vision du futur maillon de distribution pour une production durable des produits agroalimentaires congolais. Il s’agit de Permettre à la population de consommer facilement les produits transformés localement et ce dans des conditions sanitaires optimales, mais aussi aider les producteurs locaux à s’aligner sur les normes sous régionales et internationales pour une conquête du marché extérieur (promouvoir l’exportation des produits agroalimentaire transformés au Congo). Par souci de pragmatisme que, les experts ont également mis en avant les actions prioritaires à mener aussi bien par le gouvernement congolais que par nos partenaires techniques et financiers du secteur alimentaire.

Les experts sectoriels en séance de travail, Kinshasa 25 juin 2021, Crédits photo : DANTIC Agri
Les experts sectoriels en séance de travail, Kinshasa 25 juin 2021, Crédits photo : DANTIC Agri
Les experts sectoriels en séance de travail, Kinshasa 25 juin 2021, Crédits photo : DANTIC Agri

Répondre

Veuillez entrer votre commentaire!
Please enter your name here