Après des missions des états des lieux des systèmes d’information (SI) au sein des Inspections Provinciales (IPA) et Territoriales (ITA) à l’Agriculture de cinq provinces ciblées, y compris certains services centraux, une séance de restitution auprès de l’autorité administrative nationale, Monsieur le Secrétaire Général ai, l’ingénieur Baudouin KALALA ILUNGA MBAYO a été organisée ce jeudi 18 août 2022, en présence de certains partenaires du secteur agricole et des Directeurs Chefs des Services du Secrétariat Général à l’Agriculture.
Ces états des lieux, réalisés grâce à l’appui du Projet Pro-Résilience Action (ProAct), sponsorisé par l’Union Européenne et conjointement mis en œuvre par le FAO, le PAM et UNICEF, avaient pour objectifs de baliser le chemin de la mise en place d’une solution digitale de production et publication des informations du secteur agricole congolais (SNIA) afin de permettre aux autorités et partenaires intervenant dans le secteur agricole congolais de prendre des décisions d’intervention et d’appui en tenant compte des réalités du terrain.

Le Système National d’Information Agricole et de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle en RDC

Après implantation de plusieurs systèmes d’information isolées dans le secteur agricole, le besoin d’un système centralisé et cohérent s’est fait ressentir dans notre pays au vu des efforts fournit en permanence par le Gouvernement et ses différents partenaire impliqués dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. C’est dans cette optique que sous la Coordination directe de la Direction Archives et Nouvelles Technologies du Ministère de l’Agriculture (DANTIC), le Secrétariat Général à l’Agriculture avec l’appui de ses partenaires du ProAct (PAM, FAO et UNICEF) a entrepris des démarches pour un tel système cohérent.
Pour une première phase de deux ans, le projet a ciblé cinq provinces tenant compte des conditions climatiques et géographiques du pays (Kongo-Central, Kasaï, Haut-Katanga, Equateur et Nord-Kivu) qui seront revues et étendues lors de la deuxième phase.

Photo : L’intervention du secrétaire Général a.i à l’Agriculture, l’ingénieur Baudouin KALALA MBAYO durant l’atelier, salle de réunion SG, Kinshasa le 18 août 2022, Crédit Photo : Agr

Les objectifs de la Mission

Tels que présentés par le Directeur DANTIC et Coordonnateur du Projet SNIA, le Docteur Salomon SALUMU SIYANGOLI et la Project Manager SNIA, Madame Esther FURAHA SANGARA du PAM, de manière spécifique, les rapports des missions avaient pour but de faire un état des lieux du circuit de collecte, traitement, circulation et archivage des informations partant de la base (agriculteurs et moniteurs agricoles) jusqu’au sommet (Ministre et Secrétaire Général) en passant par les entités intermédiaires (IPA et ITA notamment). En outre, à l’ère de la modernité où la digitalisation est devenue une obligation, il a été également question d’évaluer les besoins en termes d’équipements informatiques, des renforcements des capacités dans divers domaines et d’autres préalables nécessaires à la mise en place de cette solution digitale qu’est le SNIA.

Les défis à relever

Photo : L’intervention du Directeur DANTIC et Coordonnateur SNIA, Docteur SALUMU SIYANGOLI Salomon durant l’atelier, salle de réunion SG, Kinshasa le 18 août 2022, Crédit Photo:Agr

Tenant compte de la cartographie lui présentée, le Secrétaire Général à l’Agriculture a apprécié ce grand travail de terrain qui donne une image réelle de l’existant dans les cinq provinces visitées ainsi que les services centraux identifiés dans la ville de Kinshasa. Cependant, il a également formulé la volonté de voir les choses s’améliorer pour faciliter la mise en place du SNIA qui demande un minimum d’infrastructure et des connaissances procédurales et connaissances en informatique de base. Pour ce faire, il a promis de faire un plaidoyer auprès de Son Excellence Monsieur le Ministre de l’Agriculture afin que le Gouvernement puisse s’impliquer dans l’amélioration des conditions de travail des cadres et agents affectés aux Inspections Provinciales et Territoriales de l’Agriculture, ainsi que dans les services centraux afin de faciliter la mise en œuvre de cette machine de production et diffusion des données agricoles nécessaires à la prise des décisions responsables au secteur agricole.

Les Prochaines étapes

Remerciant l’appui des partenaires qui accompagnent quotidiennement la mise en place de ce projet (PAM, FAO et UNICEF), le Secrétaire Général les a exhortés à continuer avec cet appui jusqu’à la concrétisation complète du projet.
Les prochaines étapes à l’issue de ces missions des états des lieux, se résument par l’élaboration du cadre normatif du SNIA, l’élaboration du cahier de charges et la conception du schéma réseau par la DANTIC accompagné par deux consultants nouvellement recrutés. Ces travaux aboutiront à la présentation des solutions techniques en vue de leur validation par le Secrétaire Général et enfin du recrutement d’un consultant pour le développement logiciel du SNIA, son implémentation dans le réseau reliant les services du Ministère de l’Agriculture et la formation des administrateurs du système ainsi que des utilisateurs.

Répondre

Veuillez entrer votre commentaire!
Please enter your name here